bio

Raconter : tisser des liens entre passé et présent, entre présent et avenir. Faire exister le passé et l’avenir dans le présent. (Singulièrement : par l’écriture.) »  Nancy Huston

Nous ne faisons pas le récit de notre histoire parce que nous avons une histoire. Nous avons une histoire parce que nous faisons le récit de notre vie. Paul Ricoeur

sylvia boumendil, artiste auteur, biographieL’intérêt que je porte à l’art remonte à loin dans mon enfance, du temps où l’écriture se confondait avec le dessin.
Je n’ai jamais cessé d’associer les deux.
Lors d’un congé décisif en 2000, j’ai publié un livre associant écriture et graphisme (Ma petite femme adorée, éditions Alternatives) puis illustré deux livres de poésie (A titre de transport et La ligne de bord, sur des poèmes de Michel Le brigand)
Depuis, d’autres livres sont nés, des créations ont vu le jour.
Plus tard, j’ai découvert  une petite phrase de Jean Cocteau, phrase que j’ai faite mienne : « écrire, c’est dessiner des lettres ».

Écrire, c’est dire de soi par les mots utilisés et aussi par les formes produites. L’écriture est graphique, esthétique. Si on l’on oublie les mots, les phrases, si l’on s’échappe du sens, alors les courbes, les traits, les pleins et les déliés sont des mouvements, des croisements, des rythmes, des chemins qui déclenchent des images.
Les histoires de vie se lisent à travers ce dessin tracé par la main, impulsé par la pensée, par l’intention. Je l’associe à d’autres matériaux, j’explore des techniques et je m’appuie sur ses formes pour en composer une nouvelle.

En transformant, je produis une histoire en même tant que je produis la mienne.

Je confronte ma place à travers les questions relatives à la mémoire, à la disparition, à la transformation. Elles orientent mon travail plastique vers des associations papiers/tissus/écriture, vers une nécessaire présence de fil et de mots. J’assemble, je noue, je brode, je tricote…

J’ai fait le choix de raconter des histoires, un peu de celles des autres, un peu de la mienne, sous la forme de l’expression plastique.