ma petite femme adorée


Partant d’une foisonnante correspondance (quelques 700 lettres écrites par mon grand-père à ma grand-mère durant le temps que dura la guerre de 14), j’ai (re)composé une histoire, un peu la leur, un peu la mienne.
Ces lettres d’amour sur fond de guerre ont été un support à expression.
Par déformations, distorsions, étirements, collages, juxtapositions de couleurs, je détourne l’esthétique de son signe écrit.


Exposition à Saint Sébastien sur Loire à l’occasion du centenaire de la guerre 14.
18 octobre / 16 novembre 2014. Gare d’Anjou.

Image de prévisualisation YouTube

Petite femme adorée virieu